COMPAS TRANSFORMÉS

De très nombreux compas, souvent ordinaires, à pointes sèches, ont été déformés pour les transformer en compas d’épaisseur ou d’intérieur.

En voici quelques exemples :

Ces deux modèles ont un embrèvement typique des compas à pointes sèches. Leurs jambes ont été légèrement courbées.

Pour ces deux autres modèles, du même genre, les jambes ont été arrondies pour en faire des compas d’épaisseur.

Ce compas Peugeot était, à l’origine à pointes sèches, mais son utilisateur l’a curieusement transformé en un genre de compas d’épaisseur avec, après brasure, ajout d’une douille pour recevoir un crayon.

Un grand compas à pointes sèches dont l’extrémité des jambes a été transformée pour en faire un compas d’intérieur.

Autre compas à pointes sèches de marque "La Cible" dont l’utilisateur a plié l’extrémité des jambes pour en faire un compas d’intérieur.

Autre compas à pointes sèches de marque Coulaux dont l’extrémité des jambes a été recourbée vers l’extérieur pour qu’il devienne un compas d’intérieur.

Compas à pointes sèches dont une jambe a été amincie et recourbée vers l’intérieur pour en faire un compas trusquin.

Ces trois modèles m’ont été vendus comme ayant appartenu à un sculpteur. Ce sont des compas à pointes sèches dont les jambes ont été raccourcies ou déformées.

Ce compas de marque Peugeot (Pont-de-Roide) était, à l’origine, un compas d’épaisseur. Son utilisateur a redressé l’extrémité de ses jambes, mais pour quel usage ?

Même remarque que pour le précédent pour ce compas Peugeot (à la main).

Voici un compas à ressort DELA, d’intérieur, auquel un utilisateur a soudé une pointe à une jambe. Peut-être était-ce pour vérifier qu’un cylindre était parfaitement circulaire en pointant au centre, à l’intérieur, l’extrémité de l’autre jambe devant toucher tout autour du cylindre.

Autre compas à ressort dont les jambes ont été déformées, peut-être pour lui permettre d’avoir une plus grande ouverture. Son vendeur m’avait dit que c’était pour vérifier l’écartement des boules à la pétanque. Ceci m’étonne car on ne peut pas vérifier les boules très proches.

 

Voici deux instruments que possède Philippe Dauzat et qui semblent être un assemblage de 2 compas que l'on trouve dans les boîtes du début du 20e siècle. Son "fabricant" a pensé qu'ainsi il aurait un compas multi usage sur le même instrument.